Petit Trianon, le domaine de Marie-Antoinette

Aller en bas

Petit Trianon, le domaine de Marie-Antoinette

Message par a-little-bit-dramatic le Jeu 27 Jan - 15:38

Le Petit Trianon : le domaine de Marie-Antoinette




La façade d'entrée de Petit Trianon


Le Petit Trianon est, comme son nom l'indique, un petit château construit dans le parc même du château de Versailles, sous Louis XV, à proximité de l'ancien village nommé Trianon et du Grand Trianon.
*Histoire du Petit Trianon
C'est sous l'impulsion de Madame de Pompadour, sa favorite du moment que Louis XV décida de la construction d'un petit Trianon, pendant réduit du Grand Trianon. Le chantier est confié à Ange-Jacques Gabriel et dura 6 ans, de 1762 à 1768. Le lieu choisi pour implanter le nouveau Trianon était l'ancien jardin botanique du Roi, créé par Claude Richard.
Le Petit Trianon était à l'origine destiné à Madame de Pompadour mais cette dernière meurt en 1764. Elle ne verra donc jamais l'achèvement de son petit château et c'est finalement la dernière favorite de Louis XV, Jeanne du Barry, qui inaugura le Petit Trianon. Le lieu reste néanmoins associé à Marie-Antoinette, où la dernière reine passa beaucoup de temps.
En 1774, Louis XV meurt et Jeanne du Barry doit quitter Versailles et Trianon. Dès son avènement, Louis XVI l'offre à sa jeune épouse, Marie-Antoinette, par cette formule : « Vous aimez les fleurs, Madame, j'ai un bouquet à vous offrir. C'est Trianon ».
La jeune reine entreprit alors de nombreux travaux dans le château mais aussi dans le domaine. Après la Révolution, le Petit Trianon tombe peu à peu dans l'oubli. Il est restauré une première fois sous la Monarchie de Juillet par l'impératrice Marie-Louise, puis une seconde fois sous le Second Empire, par l'impératrice Eugénie.
*Présentation du lieu
Le style du bâtiment est résolument néo-classique et en rupture complète avec le style rocaille du Pavillon français, construit par le même architecte, en 1750. Le plan du bâtiment est carré, surmonté d'une balustrade et s'élève sur trois étages. Le rez-de-chaussée est accessible seulement depuis les côtés Sud et Est, notamment en raison du dénivelé du terrain. Il abrite les communs. Au premier étage, on trouve les salles de réception et l'appartement de la Reine. A l'attique se situe l'appartement du Roi et également, ceux des invités. Toutes les façades du bâtiment sont différentes. La façade principale est celle de l'Ouest, qui donne sur le jardin français. Par son perron, on accède directement à l'étage noble.
Au rez-de-chaussée toujours, la porte centrale de la façade ouvre directement sur l'escalier d'honneur du château. Ce dernier est orné d'une magnifique rampe en fer forgé qui présente une alternance de médaillons sur lesquels sont représentés les fleurs de lys de la France et le chiffre de Marie-Antoinette, qui a remplacé celui de Madame de Pompadour.
Au premier étage, où l'on accède grâce à l'escalier d'honneur, on débouche directement dans l'antichambre des pièces de réception. Le décor est très sobre et deux bustes de Louis XVI et de Joseph II d'Autriche ainsi qu'un tableau d'Elisabeth Vigée Le Brun (Marie-Antoinette à la rose) y sont exposés. Cette antichambre ouvre ensuite sur la grande salle à manger et son magnifique décor de boiseries sculptées de fruit. Cette salle de réception abrite également une cheminée en marbre bleu turquin et 4 grands tableaux sur des thèmes naturels (la moisson, la pêche, la chasse et les vendanges). Au centre du parquet, on peut voir les traces d'une trappe, vestige de l'ancien projet d'une table "volante" : une table dressée aux cuisines puis directement remontée dans la salle de réception. Mais ce projet, trop coûteux, fut finalement abandonné.
A côté, se trouvaient deux autres petites pièces : la Petite Salle à manger, transformée ensuite en Salle de Billard et le Salon de Compagnie ou Salon de Musique. Cette pièce-là était la pièce principale où Marie-Antoinette se retrouvait en compagnie de son cercle. Le chiffre de Louis XV enlacé de fleurs montre que les lieux sont dévolus à la nature. Vient ensuite l'Appartement de la Reine, dont les fenêtres de la chambre donnent sur le Temple de l'Amour. Le lit placé dans les Appartements n'est pas celui utilisé par la Reine, mais le mobilier est celui qu'elle avait commandé à Jacob, qui créa pour l'occasion un mobilier à décor naturel, dit aux épis. Dans le boudoir, re-décoré en 1787, un savant système de miroirs mouvants permettait à la reine de se reposer à l'abri des regards indiscrets. La dernière pièce composant son appartement est le cabinet de toilette.
L'entresol de l'Appartement de la Reine, lui, abrite la Bibliothèque de la souveraine ainsi que la chambre de la dame d'honneur. Il se situe juste sous le boudoir et la chambre de Marie-Antoinette.
L'attique abritait originellement l'appartement de Louis XV et celui-ci était relié au château par un escalier qui se situait à l'emplacement du boudoir créé par Marie-Antoinette. L'appartement de Louis XV fut remplacé, à la demande de la reine, par un appartement réservé à Louis XVI et relié au premier étage par un petit escalier assez modeste. L'Appartement du Roi est composé de trois pièces (l'antichambre, la Chambre de Louis XVI et un cabinet de travail donnant sur le belvédère). Les autres pièces de l'attique, qui, sous Marie-Antoinette, étaient destinées à la réception de la famille et des amies ont été rouvertes au public à la suite des restaurations entreprises en 2008 et accueillent également des résidents.
*Les jardins
Dès 1749, Louis XV avait la volonté de créer un nouveau lieu de plaisir à Trianon. Il fait alors édifier une "nouvelle ménagerie" qui prolonge au Nord le Jardin Français actuel. Cette ménagerie abrite des animaux de basse-cour, une laiterie pour les chèvres et le roi fait restaurer les glacières de Louis XIV. Un célèbre jardin botanique est confié à Claude Richard, qui l'enrichit considérablement.
Le Pavillon Français a été édifié pour agrémenter l'entourage de la ménagerie et l'architecte Gabriel entreprend, vers 1750, la création d'un petit jardin à la française, au Sud. Ce jardin est décoré de 4 bassins eux-mêmes ornés de statues d'enfants personnifiant les quatre saisons. Il faut aussi construire deux autres bâtiments, le Pavillon français, dévolu aux jeux et aux collations et le Salon frais, dont l'unique pièce servait de salle à manger l'été. Ce dernier fut démoli par Napoléon Ier puis reconstruit sommairement en 1984.
Le Petit Trianon possédait également un jardin anglais. En effet, Marie-Antoinette souhaitait un jardin dans le nouveau style « anglo-chinois ». Le jardin botanique de Louis XV est détruit pour faire place au jardin anglais de Marie-Antoinette. A l'Est du jardin anglais se trouvait le célèbre Temple de l'Amour.
*Le Théâtre
Déjà, sous Louis XV, le théâtre occupait une place prépondérante dans les divertissements de Trianon et Marie-Antoinette, lorsqu'elle reçut le domaine, doit d'abord se contenter pour ses spectacles de scènes provisoires. En 1778, elle charge donc l'architecte Richard Mique de lui construire un théâtre. Après deux années de travaux, la salle fut inaugurée le 1er Juin 1780. L'austérité du vestibule contraste avec le décor de la salle. De taille relativement réduite, son décor bleu et or est factice. Le théâtre est en fait en carton-pâte peint et doré, tous les décors sont faux.
*Le Hameau de la Reine
Marie-Antoinette, qui se passionne pour le pastoral et le rustique, décide de faire construire, à l'instar du Prince de Condé à Chantilly, un petit hameau. En 1783, Richard Mique conçoit les plans de son petit village idyllique. Autour d'un étang artificiel, il va construire 11 chaumières toutes agrémentées de potagers, de vergers et une ferme qui produira du lait et des œufs pour la reine. Des petits jardins clos sont aussi aménagés ainsi qu'un phare et un moulin. La plus important des maisons est, bien sûr, la Maison de la Reine, au centre du hameau.




Le Temple de l'Amour



Le Pavillon Français



Le Hameau de la Reine
avatar
a-little-bit-dramatic
Juliette Capulet

Messages : 743
Réputation : 13
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://a-little-bit-dramatic.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum