L'abbaye de Fontevraud (près de Saumur, Maine-et-Loire)

Aller en bas

L'abbaye de Fontevraud (près de Saumur, Maine-et-Loire)

Message par a-little-bit-dramatic le Sam 12 Fév - 9:39

L'abbaye de Fontevraud, nécropole des Plantagenêt




L'abbaye de Fontevraud aujourd'hui

Située près de Saumur, dans le département du Maine-et-Loire, l'abbaye de Fontevraud est une abbaye royale qui ne dépend d'aucun ordre, bien que d'inspiration bénédictine. Elle se trouve à un confluent de la Loire et de la Vienne et fait aujourd'hui partie du diocèse d'Anjou. La particularité de Fontevraud, c'est qu'elle a accueilli à la fois des moines et des moniales, qui vivaient dans des couvents séparés et elle dirigée exclusivement par des abbesses, comme l'avait souhaité son fondateur, Robert d'Arbrissel.
Depuis 1840, Fontevraud est classée aux Monuments Historiques et au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2000.
*Fondation et histoire de l'abbaye


La salle capitulaire, richement ornée

Le fondateur de Fontevraud, Robert d'Arbrissel, est un réformateur religieux itinérant qui avait le soutien du pape Urbain II. Lorsqu'il se trouva à la tête d'une centaine de personnes, majoritairement des femmes, il dut organiser une vie communautaire et s'installa donc dans le vallon de Fontevraud, à côté dee la source fons Ebraldi. En 1101, l'abbaye de Fontevraud, qui deviendra plus tard la nécropole des rois d'Angleterre, est fondée.

« Cependant, voyant augmenter la foule de ceux qui le suivaient, il décida, pour éviter tout acte inconsidéré, et puisqu'il importait que les femmes habitassent avec les hommes, de rechercher un lieu où ils pussent vivre sans scandale et de trouver un désert, s'il en rencontrait. Or, il y avait un lieu, inculte et aride, planté de buissons épineux, appelé Fontevraud depuis les temps anciens... »
Baudri de Bourgueil, évêque de Dol, Vie du bienheureux Robert d'Arbrissel

Cette abbaye a la particularité d'être double, elle accueille autant d'hommes que de femmes, mais séparément. Le tout premier protecteur de Fontevraud fut le seigneur de Montsoreau, dont le château était tout proche de l'établissement de Robert d'Arbrissel. Ce dernier jouissait dans la région d'une réputation fort favorable aux femmes (il était considéré comme un féministe avant la lettre) et cela attira de nombreuses nobles, dont la duchesse de Bretagne, Ermengarde d'Anjou. Cette dernière fit venir à Fontevraud son frère Foulque V d'Anjou, qui favorisa l'abbaye grâce à ses dons.
C'est Henry II, successeur de Foulque V mais aussi roi d'Angleterre qui fit de Fontevraud une abbaye royale et la nécropole de sa dynastie, à l'instar des Capétiens qui, eux, possédaient Saint-Denis. C'est pourquoi on peut encore y voir son gisant ainsi que celui de son fils Richard Cœur de Lion. S'y trouvent également les gisants d'Isabelle d'Angoulême, épouse de Jean sans Terre et celui d'Aliénor d'Aquitaine, épouse d'Henry II, qui finit d'ailleurs ses jours retirée à Fontevraud.
Selon le souhait de Robert d'Arbrissel, l'abbaye relevait de la règle bénédictine, mais, il institua une nouveauté : il voulut qu'après sa mort, qui survint en 1116, ce ne soit que des femmes qui prennent le commandement de Fontevraud. Ainsi, des abbesses dirigèrent les moniales mais aussi les moines. Trente-six abbesses se sont succédé de 1115 à 1792 et elles ont toutes appartenu au milieu aristocratique. Parmi elles, on trouve quatorze princesses, dont cinq de la famille des Bourbons.
Les grandes règles de l'abbaye étaient les suivantes : la chasteté, l'obéissance, le silence, la pauvreté.
Comme tous les autres ordres, celui de Fontevraud fut supprimé en 1792, pendant la Révolution Française.


Les gisants d'Aliénor d'Aquitaine et Henry II Plantagenêt


Gisant de Richard Coeur de Lion

*La modestie d'un ordre nouveau puis le rayonnement
Les débuts de la communauté de Robert d'Arbrissel connurent tout d'abord la précarité mais cette dernière fut bientôt remplacée par une prospérité matérielle qui participa à son rayonnement. Fontevraud pouvait compter sur le soutien financier des riches familles angevines et s'était aussi attaché le soutien de la Papauté et l'amitié des évêques d'Angoulême et de Poitiers.
Dès le début du XIIème siècle, l'abbaye est une institution indépendante et qui rend compte directement au pape, pour le spirituel et au roi de France, pour le temporal. Fontevraud possède donc son immunité, ce qui lui donne une situation privilégiée. Cela a d'ailleurs été la source de nombreux conflits avec les seigneurs, nobles et évêques environnants, mais les abbesses successives ont toujours su gérer au mieux les intérêts de leur ordre. A la fin du XIIème siècle, l'ordre fontevriste était à la tête de 123 fondations, réparties essentiellement dans l'ouest de la France (les terres des Plantagenêts), le Berry et le Limousin.
Durant la Guerre de Cent Ans, l'abbaye perd un peu de sa superbe, notamment car elle souffre de la grave crise qui touche les ordres contemplatifs. Les bâtiments ne sont plus entretenus voire abandonnés mais, aux XVIème et XVIIème siècles, les abbesses de la famille des Bourbons, qui bénéficient de l'appui royal, reprennent Fontevraud en main et en font un centre spirituel et intellectuel majeur, qui a alors connu la seconde période de faste de son histoire. Les bâtiments sont rénovés et des nouveaux sont également construits.
« Partout, qu'il pleuve ou qu'il vente, l'abbesse de Fontevraud a rente. »
Les filles de Louis XV, Mesdames, séjournèrent au couvent de Fontevraud de 1738 à 1750 et d'autres filles de sang royal, issues des familles Plantagenêt, Bourbon ou Valois furent également pensionnaires de l'abbaye.
*Fontevraud, de la nécropole royale à la prison
Les dernières religieuses quittèrent Fontevraud à l'automne 1792. Julie-Gillette de Pardaillan d'Antin quitta le monastère la dernière, le 25 septembre 1792.
C'est en 1804 que Napoléon Ier signe un décret visant à transformer l'abbaye en centre de détention, comme celles de Clairvaux et du mont Saint-Michel. Les travaux de conversion sont confiés à l'ingénieur des Ponts et Chaussé Normand et s'échelonnent de 1806 à 1814. La prison ne ferme que le 1er juillet 1963, soit 149 ans après avoir été ouverte.
Conçue pour accueillir environ 700 prisonniers, la prison de Fontevraud en a reçu environ 1600 en 1942 et 1200 l'année suivante. Fontevraud fut d'ailleurs considérée comme le centre de détention le plus dur de France, avec celui de Clairvaux, comparables au bagne.
Les lieux sont officiellement rendus à la « vie civile » en 1985.
*Le monument historique
Dès 1840, grâce à l'action de Prosper Mérimée, alors inspecteur des Monuments historiques, l'ancienne abbaye figure sur la première liste nationale de classement des monuments historiques.
Progressivement, le cloître de 1860, le réfectoire de 1882, la tour la tour d'Évrau et l'église abbatiale au début du XXe siècle ont été restaurés et, de 1963, date de la fermeture de la prison jusqu'à la fin du XXème siècle, des travaux de restauration quasiment ininterrompus ont donné à l'abbaye l'aspect qu'elle possède aujourd'hui. Elle a conservé une superbe cuisine ronde dont le toit est surmonté d'une cheminée centrale et d'un cercle de cheminées plus petites.
Aujourd'hui, il semble qu'aucune communauté monastique ne soit susceptible de revenir à l'abbaye et le Centre culturel de l'Ouest est fondé en 1975 pour s'occuper et faire vivre Fontevraud.



Le cloître


Les cuisines


avatar
a-little-bit-dramatic
Juliette Capulet

Messages : 743
Réputation : 13
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://a-little-bit-dramatic.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'abbaye de Fontevraud (près de Saumur, Maine-et-Loire)

Message par LoveHistory le Sam 12 Fév - 18:26

Très belle abbaye (L)
Bien conserver je trouve !
avatar
LoveHistory
Rose DeWitt Butaker

Messages : 497
Réputation : 8
Date d'inscription : 16/11/2010
Age : 21
Localisation : Dans mes bouquins !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'abbaye de Fontevraud (près de Saumur, Maine-et-Loire)

Message par a-little-bit-dramatic le Sam 12 Fév - 20:12

Oui, c'est vrai qu'elle est très belle, c'est un monument que je visiterais avec plaisir...
avatar
a-little-bit-dramatic
Juliette Capulet

Messages : 743
Réputation : 13
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://a-little-bit-dramatic.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'abbaye de Fontevraud (près de Saumur, Maine-et-Loire)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum