Paolina Bonaparte, princesse Borghèse

Aller en bas

Paolina Bonaparte, princesse Borghèse

Message par a-little-bit-dramatic le Ven 3 Juin - 12:57


Pauline Bonaparte, princesse Borghèse, duchesse de Guastalla


Marie-Paulette Bonaparte, dite Pauline, née Paolina est une princesse française. Elle est la soeur préférée de Napoléon Ier, qui la surnomme "Notre-Dame-des-Colifichets" et la deuxième fille de Charles-Marie Bonaparte et de Maria-Létizia Ramolino. Elle vot le jour le 20 Octobre 1780 à Ajaccio et meurt en 1825 à Florence.
Les premières années de Paolina Bonaparte sont vagues, on ne sait que peu de choses sur elle. Par contre, on sait que, en 1793, alors que Pauline est âgée de treize ans, elle suit toute sa famille en France et quitte la Corse. En effet, les Bonaparte avaient adopté la cause révolutionnaire. Très jolie, l'adolescente est vite courtisée, d'abord par Junet (un aide de camp de Bonaparte) puis par un Conventionnel nommé Stanislas Fréron. Cette idylle sera mal vue par le frère de Pauline, Napoléon, qui décide de couper court à cette liaison. Pour ce faire, il demande à sa soeur de la rejoindre au château de Monbello, proche de Milan, où il se trouve lui-même.
C'est en 1797 que Napoléon francise le nom de sa soeur en Pauline et décide de marier sa soeur à Charles Victor Emmanuel Leclerc, un des meilleurs généraux de la République. Pauline Bonaparte a dix-sept ans. Les jeunes gens sont unis le 14 Juin et l'année suivante, Pauline donne naissance à un fils, qu'ils prénomment David, un prénom issu de la poésie d'Ossian.
Lors de l'expédition de Saint-Domingue, Pauline accompagne son époux, qui est envoyé là-bas pour tenter de mater l'insurrection menée par Toussaint Louverture. Là-bas, Pauline aura de nombreuses liaisons, notamment avec des soldats et des officiers. Cependant, elle s'occupe énormément de son époux, qui est tombé malade (il a contracté la fièvre jaune). En dépit des bons soins de son épouse, Charles Leclerc meurt, le 1er Novembre 1802. Pauline, malgré ses régulières tromperies, est effrondrée par ce decès, elle est habitée par un profond désarroi et elle décide de se couper les cheveux pour les placer dans le cercueil de son époux !! Elle fait placer le coeur de son époux dans une urne et rapatrie le corps de Leclerc en France.
Napoléon, qui a eu vent des liaisons de sa soeur dans les Caraïbes, notamment celle qui lia la jeune femme avec Jean Joseph Amable Humbert, décide de chercher un nouveau parti pour la belle Pauline. La soeur du Premier Consul sera, c'est décidé, mariée à Camillo Borghèse, un riche prince italien, romain plus précisément, qui possède un luxueux palais, de vastes domaines et une rente importante. Pauline Bonaparte épouse Borghèse en 1803 à Mortefontaine, chez son frère Joseph. Napoléon en profite pour acheter la collection d'oeuvres d'art de son beau-frère, qu'il destine au musée du Louvre. Très vite; la belle princesse Borghèse se lasse de la vie romaine et elle rentre en France, où elle élit domicile au château de Neuilly. Là, elle tient une sorte de Cour, tandis que son époux, lui, entre dans la Garde consulaire.
En 1804, alors que Pauline loge rue du Faubourg-Saint-Honoré, dans l'hôtel Charost plus précisément (ce lieu deviendra par la suite le siège de l'Ambassade d'Angleterre en France et la chambre de la princesse Borghèse sera laissée telle quelle), elle doit affronter la mort de son fils David, âgée de six ans seulement et de faible constitution. La même année, elle est obligée d'assiter au couronnement de son frère Napoléon, le 2 Décembre et de celui de Joséphine, l'épouse du nouvel Empereur, qu'elle nomme, avec ses soeurs, assez sarcastiquement « la vieille ». Comble de l'ironie, elle est obligée, en compagnie de ses soeurs, de porter la traîne de l'impératrice fraîchement couronnée ! Selon André Castelot, qui a consacré un ouvrage à l'impératrice Joséphine, les ex-demoiselles Bonaparte se sont exécutées de très mauvaise grâce et avec une mauvaise volonté qu'elles ne cachaient pas.
Quand son frère devient roi d'Italie en 1806, il élève sa jeune soeur préférée au rang de duchesse et lui donne le titre de duchesse de Guastalla. Elle s'installera alors au Petit Trianon, à Versailles, un pavillon érigé par Louis XV en l'honneur de sa favorite Madame de Pompadour et qui serz habité de nombreuses années par la reine Marie-Antoinette, qui cherchait à fuir la Cour de Versailles.
Pendant ce temps, Napoléon se débat en pleins déboires conjugaux. En effet, il a dû, à contrecoeur cependant, se séparer de Joséphine de Beauharnais et la répudier car elle n'a pu lui donner les enfants qu'il désirait et surtout, l'héritier, qui asseoirait totalmeent son autorité. Il donne à son ex-épouse le domaine de la Malmaison et se remarie avec une jeune autrichienne, Marie-Louise d'Autriche, archiduchesse de dix-neuf ans et qu'il appelle très sympathiquement « le ventre » !! Pauline est jalouse de la nouvelle épouse de son frère et se méfie d'elle, ce qui lui vaudra, pendant un temps, d'être en froid avec Napoléon, qui n'approuve pas l'attitude de sa soeur.
Cependant, les relations de Napoléon et Pauline sont presque indefectibles, marquées par un lien profond de fidélité et de bienveillance. Il s'entend avec elle bien mieux qu'avec tous ses autres frère et soeurs. Pauline lui rend cette affection et lui reste très fidèle, elle admire en plus énormément son frère. Quand l'Empereur est exilé sur l'île d'Elbe, elle est la seule à lui rendre visite et n'hésite pas à utiliser ses propres économies pour améliorer l'ordinaire de son frère. Par exemple, elle lui cède ses diamants, que Napoélon avait près de lui à la bataille de Waterloo et qui ne furent jamais retrouvés. Après les Cent Jours, quand Napoléon est exilé à Sainte-Hélène par les Anglais, Pauline supplie les gardiens de son frère de la laisser partir à son tour pour qu'elle puisse s'occuper de lui mais l'Angleterre refuse.
Pauline va quitter la France...Elle se rapproche de son époux, le prince Borghèse et part vivre avec lui en Italie, à Florence. Mais la santé de la belle Pauline décline rapidement, elle est en plus inquiétée car elle a tenté de faire revenir le cercueil de son frère de Sainte-Hélène. Elle meurt finalement de maladie, le 9 Juin 1825, à l'âge de quarante-cinq ans et sans descendance. Rapatrié à Rome, son cercueil repose désormais dans la chapelle Borghesiana de Sainte-Marie Majeure de Rome.


avatar
a-little-bit-dramatic
Juliette Capulet

Messages : 743
Réputation : 13
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://a-little-bit-dramatic.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum