Le préraphaélisme, un automne de l'art

Aller en bas

Le préraphaélisme, un automne de l'art

Message par Euphémia le Jeu 27 Mai - 16:26

« J’aimerais pouvoir aujourd’hui être sûr que tout ce que Lizzie et moi n’avons pas trouvé dans la vie demeurera à jamais sublimé dans l’œuvre de Dante Gabriel Rossetti… Je n’y crois guère, cependant. […] De l’Angleterre ils garderont Turner, dont l’audace leur aura fait gagner du temps. Mais Rossetti… Votre vie et votre œuvre paraîtront trop affectées aux yeux du prochain siècle : trop morbides, trop languides, trop automnales enfin…A moins que, bien plus tard, la fin d’un autre siècle ne réveille avec le goût de cendre d’une amère volupté votre couleur, de l’autre côté du soleil. Qui sait ? Les hommes auront toujours besoin d’automne, et du plaisir mélancolique de finir. […] Mais vos tableaux… C’est autre chose. Ils garderont notre couleur. D’autres regards y accrocheront quelques rêves, y trouveront comme un alcool, sans rien savoir des fruits qui l’avaient parfumé. Je ne sais trop si je vous aime, ou bien si je vous hais. Mais je sais simplement que le meilleur de nous s’est englouti dans votre automne. Que vive la couleur.
John Ruskin.»


Autumn, Philippe Delerm




Il m'était nécessaire de vous présenter cet extrait du roman de Philippe Delerm, qui, je pense, résume l'essence même de ce qu'est le rêve préraphaélite. Ce songe, à la lisière du romantisme et du symbolisme est, à mon sens, l’un des derniers soubresauts de l’art au sens noble du terme, c'est-à-dire l’art en tant que quête d’un idéal et non l’art comme mouvement ou évanescence de la conscience.


Ophélia de Sir John Everett Millais


William Holman Hunt


La demoiselle blessée de Dante Gabriel Rossetti






Le Préraphaélisme, une histoire du XIXème

Le préraphaélisme est un mouvement artistiques (qui ne se limite pas à la peinture) né à la fois des aspirations romantiques et d’un climat déjà décadent, annonçant le symbolisme et les grands noms de la fin de l’Angleterre victorienne (Wilde, Stocker, et d’autres…). La Pré-Raphaélite Brotherhood (aussi connue sous les simples initiales « PRB ») est donc un courant propre à l’Angleterre qui ne connaît aucun équivalent en France où ailleurs en Europe. Cette spécificité anglaise se présente en fait comme une réaction face à un académisme victorien et plus largement une société amorphe, jugée décadente par « les frères préraphaélites ». Il s’agit, dans un premier temps, d’un acte réactionnaire, voire révolutionnaire, face à un art académique depuis trop longtemps figé dans les mêmes représentations. Si ce type de revendications n’a pas pris racine en France c’est en grande partie parce que cette dernière était déjà sujette aux instabilités politiques et culturelles et que la fracture préraphaélite, avant tout intellectuelle, se devait, pour exister en tant qu’unité, de prendre racine sur une société stable. Contrairement au romantisme qui se revendique aussi d’un point de vue politique, le préraphaélisme se détache de cet engagement sans pour autant donner dans le Parnasse (à savoir l’art pour l’art). Néanmoins, ce n’est pas un hasard si la confrérie naît officiellement en 1848, date charnière pour l’histoire européenne, date du « Printemps des peuples. » ; qui par sa valeur symbolique signe les aspirations à une révolution artistique qui marquent les membres du mouvement.


Fondements et aspirations


Le préraphaélisme, dans son esthétique, cherchera à retrouver la pureté des primitifs italiens (les peintres antérieurs à Raphaël).

allégorie de la musique par Filippo Lippi



madone au rocher de Filippo Lippi

Cet attrait pour la peinture de la Pré-Renaissance italienne, s'explique par l'influence que Dante Gabriel Rossetti aura sur le mouvement. D'origine italienne, il vouera son œuvre à son homonyme, Dante Alighieri et à son oeuvre poétique : La Divine Comédie, et plus particulièrement La Vita Nuova.


Dante Alighieri

La principale source d'inspiration apparait en effet comme étant la littérature, à travers l'utilisation de mythes, comme l'Ophélia de Shakespeare, le couple formé par Dante et Béatrice dans La Divine Comédie, ou encore la matière de Bretagne et la poésie de John Keats et Sir Walter Scott.




ARICLE EN COURS D'EDITION!
avatar
Euphémia
Littéraire avertie

Messages : 26
Réputation : 9
Date d'inscription : 23/04/2010
Age : 25
Localisation : Dans un automne sans fin, lentement dans l'hiver de la mort, aller vers Ophélia

Voir le profil de l'utilisateur http://www.o-1793-o.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le préraphaélisme, un automne de l'art

Message par Chouette-Bleue le Lun 23 Aoû - 8:27

Ouah ! Merci beaucoup Euphémia pour cet article vraiment très intéressant ! Je ne suis pas sûre d'avoir tout compris, mais je pense que j'ai enregistré l'essentiel.
J'aime beaucoup les tableaux qui illustrent ton article, surtout allégorie de la musique par Filippo Lippi et La demoiselle blessée de Dante Gabriel Rossetti. Merci beaucoup, je me coucherais moins bête ce soir .
avatar
Chouette-Bleue
Eternelle Romantique

Messages : 47
Réputation : 3
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 20
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://Chouette-Bleue.Skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le préraphaélisme, un automne de l'art

Message par Prejudice ™ le Sam 4 Déc - 14:46

Je trouve ton article très intéressant également, je ne connaissais pas cette période, du moins le nom ! En tout cas, les tableaux sont magnifiques.
avatar
Prejudice ™
Satine

Messages : 61
Réputation : 1
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 24
Localisation : Dans une petite ville sympathique, où une rivière suit son cours, perdue dans cette région qu'est la Bretagne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le préraphaélisme, un automne de l'art

Message par LoveHistory le Mer 21 Déc - 9:37

Des tableaux extraordinaires (L)
avatar
LoveHistory
Rose DeWitt Butaker

Messages : 497
Réputation : 8
Date d'inscription : 16/11/2010
Age : 22
Localisation : Dans mes bouquins !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le préraphaélisme, un automne de l'art

Message par a-little-bit-dramatic le Mer 21 Déc - 9:58

Certains tableaux sont très beaux, d'autres un peu moins...C'est un style assez particulier, en fait.
avatar
a-little-bit-dramatic
Juliette Capulet

Messages : 743
Réputation : 13
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://a-little-bit-dramatic.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le préraphaélisme, un automne de l'art

Message par ( Bow Tie ) le Mer 21 Déc - 10:58

Ils sont magnifiques je suis bien d'accord !
Vivement que la série "Desperate romantics" sorte en VOSTFR !

₪__________________________________________________________________________________________________₪



" Je tue le temps à grands coups de whisky au citron, ça le tue bien."
Boris Vian
avatar
( Bow Tie )
Admin

Messages : 921
Réputation : 19
Date d'inscription : 15/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://je-me-cultive.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le préraphaélisme, un automne de l'art

Message par Ellcrys le Ven 6 Avr - 14:39

J'aime beaucoup le préraphaélisme. Je l'ai découvert il y a deux ou trois ans et depuis je suis sous le charme. J'ai Autumn dans ma pile à lire et, j'ai vraiment hâte de le lire...
avatar
Ellcrys
Jane Eyre

Messages : 3
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 34
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le préraphaélisme, un automne de l'art

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum