Jacques-Louis David (1748-1825)

Aller en bas

Jacques-Louis David (1748-1825)

Message par a-little-bit-dramatic le Sam 17 Nov - 19:55

Jacques-Louis DAVID


Autoportrait (1794)

Jacques-Louis David est un peintre français, membre de l'Académie des Beaux-Arts. Il est né le 30 août 1748 et est mort à Bruxelles le 29 décembre 1825, à l'âge de 77 ans. Il est considéré comme le chef de file de l'Ecole néoclassique, qui s'inspire du classicisme des siècles passés, incarné notamment par Nicolas Poussin. Jacques-Louis David incarne complètement le style pictural et l'option intellectuelle de ce mouvement. Il opère également une rupture marquée avec la peinture galante et rococo qui a marqué tous le XVIIIème siècle, avec des personnages comme Watteau, Fragonard ou encore, Boucher.
La Révolution Française représente une réelle rupture par rapport aux époques précédentes, que ce soit en matière sociale, politique ou bien..artistique. Les artistes du mouvement amené par Jacques-Louis David reviennent à l'Antique, première inspiration des peintres classiques. Ils s'inspirent en fait de l'idéal de la Grèce Antique et de Rome. Les couleurs deviennent de plus en plus sombres, on abandonne le pastel et le dessin se met à primer sur la couleur. Les compositions sont particulièrement rigoureuses et on pourrait avoir l'impression d'une certaine froideur par rapport aux oeuvres galantes des décennies précédentes.
On peut donc se demander pourquoi Jacques-Louis David incarne totalement ce mouvement, qui lui est intimement lié. Parent de boucher par sa mère, le jeune David aurait souhaité être son élève mais Boucher étant débordé à ce moment-là, il refuse. David devient donc l'élève de Joseph-Marie Vien, sur la reccomandation de Boucher. En 1766, il entre à l'Académie Royale de Peinture et de Sculpture, à l'âge de 22 ans. A ce moment-là, ses premières oeuvres se rapprochent bien plus de celles de Boucher que de celles de Vien. Mais comme Boucher était omniprésent à l'époque, les jeunes peintres étaient obligés de l'étudier !
Après cela, David tente plusieurs fois le concours du Grand Prix, qui permettait à celui qui réussissait d'aller étudier à Rome, qui, comme on le sait, est un foyer d'art important. Le jeune homme réussit au bout de la cinquième tentative avec le tableau Antiochius et Stratonice. Il part en 1775 pour l'Italie en compagnie de Vien, son maître. Ce dernier va devenir directeur de l'Académie de France à Rome. Là, David va étudier l'Antique et les maîtres du passé. Il peint aussi beaucoup d'académies d'hommes, c'est-à-dire, des figures nues. La plus célèbre est L'Académie d'Homme dite Patrocle. Le Caravage va aussi constituer pour David une source d'inspiration importante.
David fut l'une des artistes les plus admirés de son époque, mais aussi enviés et honnis, autant pour ses engagements politiques que pour ses choix esthétiques. Par le passé, rarement un artiste avait, comme lui, épousé à ce point les grandes causes de son temps en mêlant intimement ar et politique (la participation du peintre à la Révolution n'est plus à prouver). C'est notamment son passé de régicide, sous la Restauration, qui va le pousser à quitter la France pour Bruxelles, où il va continuer, jusqu'à sa mort, à peindre.


Antiochius et Stratonice : le tableau qui lui ouvre le sésame des études à Rome.


L'Académie d'Homme dite Patrocle : la plus célèbre académie d'hommes de David.
avatar
a-little-bit-dramatic
Juliette Capulet

Messages : 743
Réputation : 13
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://a-little-bit-dramatic.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum