Hildegarde de Bingen

Aller en bas

Hildegarde de Bingen

Message par a-little-bit-dramatic le Mer 26 Jan - 12:31

Hildegarde de Bingen (1098 - 1179)



Mystique et religieuse bénédictine allemande du XIIème siècle, Hildegarde de Bingen est née le 16 Septembre 1098 à Bermersheim vor der Höhe et morte le 17 Septembre 1179 à Rupertsberg, localité près de Bingen.
*Biographie
Hildegarde est née dans une famille noble très croyante. Elle est la dixième d'une fratrie et a été initiée à la religion dès son plus jeune âge. A l'âge de huit ans, la jeune Hildegarde entre au couvent des bénédictines de Disibodenberg, qui se trouve dans le diocèse de Mayence. C'est sous la tutelle de Jutta de Sponheim qu'elle est instruite. Quelques années plus tard, Hildegarde prononce ses vœux perpétuels et, vers 14 ou 15 ans, elle reçoit son voile monastique des mains de l'évêque Othon de Bamberg, qui remplaçait alors Adalbert de Mayence, archevêque et alors prisonnier du roi Henri V.
En 1138, la tutrice d'Hildegarde, Jutta, meurt et c'est Hildegarde qui est élue abbesse de Disibodenberg. Elle est alors âgée de 38 ans.
A 43 ans, elle commence à coucher sur papier les visions qu'elle a depuis l'enfance, dans le Scivias (du latin sci vias Dei « sache les voies de Dieu »). En 1147, elle fonda l'abbaye de Rupertsberg, où elle mourra en 1179.
L'approbation du pape Eugène III lors d'un synode réuni à Trèves entre 1147 et 1148, encourage Hildegarde à poursuivre son activité littéraire. Elle achève donc le Scivias, composé en 1151, puis, elle rédige le Liber vitae meritorum, entre 1158 et 1163 puis le Liber divinorum operum, entre 1163 et 1174.
En 1165, elle fonde une nouvelle abbaye, celle d'Eibingen. En 1179, elle se retire à Rupertsberg, l'abbaye qu'elle avait fondée et y meurt, à l'âge de 81 ans.
*Les œuvres d'Hildegarde de Bingen
La plupart de ses écrits sont réunis dans un seul et même ouvrage, intitulé Riesencodex. Il est actuellement conservé à la bibliothèque régionale de Hesse à Wiesbaden, en Allemagne. Le Scivias, manuscrit de 1165, se trouve à l'abbaye Sankt Hildegard d'Eibingen.
Ses œuvres sont surtout connues sous leur titre latin, mais certaines ont été traduites et, surtout, Hildegarde avait élaboré une langue, construite entièrement et qui était parlée et écrite par elle seule : il s'agit de la Lingua Ignota. Cette langue participe à faire connaître Hildegarde de Bingen dans le domaine de la littérature.
*Son culte en Allemagne
Hildegarde fut parmi les premiers saints pour lesquels une procédure officielle de canonisation fut appliquée, mais la procédure était très longue et, finalement, aucune des quatre tentatives de canonisation ne fut menée à son terme (la dernière se déroule en 1244, sous le pontificat du pape Innocent IV) et Hildegarde resta seulement une bienheureuse.
Mais, si les procédures de canonisation visant à la sanctifier n'ont pas abouti, Hildegarde de Bingen est très vite considérée comme sainte par le peuple. A la fin du XIVème siècle, comme elle faisait l'objet d'une dévotion populaire de longue date, son nom fut inscrit au martyrologe romain, sans autre formalité, avec le titre de sainte. La châsse qui contient les reliques d'Hildegarde de Bingen est conservée dans l'église paroissiale d'Eibingen, le monastère que la bienheureuse avait fondé vers 1165. Localement, Hildegarde de Bingen est fêtée le 17 Septembre, date de sa mort.


Hildegarde recevant l'inspiration divine, manuscrit médiéval
avatar
a-little-bit-dramatic
Juliette Capulet

Messages : 743
Réputation : 13
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://a-little-bit-dramatic.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hildegarde de Bingen

Message par LoveHistory le Dim 30 Jan - 12:43

Je ne connais pas :S

Franchement,là tu m’impressionne avec tout ce que tu sais!!
avatar
LoveHistory
Rose DeWitt Butaker

Messages : 497
Réputation : 8
Date d'inscription : 16/11/2010
Age : 22
Localisation : Dans mes bouquins !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hildegarde de Bingen

Message par a-little-bit-dramatic le Dim 30 Jan - 21:09

Franchement,là tu m’impressionne avec tout ce que tu sais!!


Merci, LoveHistory !!
avatar
a-little-bit-dramatic
Juliette Capulet

Messages : 743
Réputation : 13
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://a-little-bit-dramatic.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hildegarde de Bingen

Message par Merricat Blackwood le Ven 9 Nov - 1:36

Hildegarde était une femme diablement en avance sur son temps - pas pour tout bien sûr, il suffit de lire ses écrits sur les Juifs -, mais concernant les rêves, les herbes et l'intimité (elle est la première à avoir installé ses nonnes dans des chambres uniques à chacune plutôt qu'un dortoir), elle est d'une modernité hallucinante.
Une femme fascinante à bien des égards.
avatar
Merricat Blackwood
Jane Eyre

Messages : 17
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 42
Localisation : Dans le Grenier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hildegarde de Bingen

Message par a-little-bit-dramatic le Sam 10 Nov - 15:00

Les femmes qui écrivaient étaient souvent en avance sur leur temps, comme les Précieuses au XVIIème siècle par exemple...comme auteures médiévales, on peut penser à Christine de Pisan, aussi, qui était une érudite et une femme très moderne aussi. Pas sur tout, je te l'accorde, mais bon, je crois que, de tout temps, les auteurs ont repris certains travers de leur époque et, c'est vrai qu'au Moyen Âge, les Juifs n'étaient pas en odeur de sainteté, si je puis dire...
avatar
a-little-bit-dramatic
Juliette Capulet

Messages : 743
Réputation : 13
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://a-little-bit-dramatic.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hildegarde de Bingen

Message par Merricat Blackwood le Lun 12 Nov - 21:45

a-little-bit-dramatic a écrit:c'est vrai qu'au Moyen Âge, les Juifs n'étaient pas en odeur de sainteté, si je puis dire...
Que oui !
Même quand on lit Shakespeare ou Chaucer, les Juifs sont mal vus. Même quand on critique Wagner sur son antisémitisme, on sait bien qu'il n'était pas le seul, que quasiment tous ses contemporains pensaient pareillement...
Ce qui est terrible à dire et à écrire, tout de même.

Pour le reste, tout à fait d'accord. Ces femmes sont passionnantes !
avatar
Merricat Blackwood
Jane Eyre

Messages : 17
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 42
Localisation : Dans le Grenier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hildegarde de Bingen

Message par a-little-bit-dramatic le Mar 13 Nov - 10:24

Je crois qu'à toutes les périodes il y'a eu du racisme, de toute façon. C'est juste qu'on change de cible au fil des siècles...même si c'est vrai que les Juifs cristallisent les haines depuis un bon bout de temps, tout simplement parce que, dans la Bible, on les tient responsables de la mort du Christ. La bêtise des humains n'a pas de bornes, parfois.

En tous cas, comme tu le dis, malgré ces quelques bémols, ces femmes sont passionnantes, c'est sûr...et très en avance sur leur temps...
avatar
a-little-bit-dramatic
Juliette Capulet

Messages : 743
Réputation : 13
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://a-little-bit-dramatic.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hildegarde de Bingen

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum